Archive pour la catégorie ‘Lectures pertinentes’

Mercredi 16 novembre 2011

Editions Belfond

Vivre sans peur, 7 principes pour oser être soi

Brenda Shoshanna

Nous savons bien que le manque de confiance en soi ne permet pas d’exploiter à fond la valeur d’être soi. Il existe notamment au plus profond de soi des peurs dont nous ne pouvons pas contrôler les conséquences. Pour s’en défendre, nous cherchons à éviter soit la situation soit la personne ou bien nous nous bloquons, incapables d’aller plus loin. L’angoisse peut être importante et nous handicaper dans la vie. La fuite ou le renfermement sur soi-même ne sont pas des solutions qui fonctionnent à long terme. Ces défenses deviennent réflexes et ne nous ouvrent pas sur la vie.

Il est donc important de reprendre la maîtrise de notre vie pour s’ouvrir à soi et aux autres. Cela peut être grandement facilité si l’on s’appuie sur un professionnel du soutien psychologique ou si l’on fait un travail sur soi en profondeur pour revisiter son enfance comme un psychanalyste peut nous aider à le faire, sans enjeu. Pour moi, il existe une voie complémentaire : la lecture d’ouvrages sur le gain de confiance en soi et la mobilisation des forces internes. Il existe des milliers de bouquins. C’est un monde en lui-même où le pire côtoie le meilleur.

Ma double expérience de coach et d’analyste m’amène a conseiller à ceux et celles qui me font confiance des ouvrages qui peuvent les aider.

Vivre sans peur de Brenda Shoshanna est un de ces ouvrages que l’on peut lire avec profit. Brenda est une psychologue américaine qui a enseigné au Marymount College et à la Société des Etudes Zen à New York. Brenda se livre à une patiente « chirurgie » de la peur qui nous rend prisonniers de nous-même et nous donne quelques clés très concrètes pour la réduire et diminuer ses conséquences délétères sur notre vie personnelle et professionnelle.

En le lisant, nous parcourons diverses étapes : accepter le changement qui nous « affecte » et en faire une opportunité, s’appuyer sur L’autre, compagnon, époux, ami, relever les défis, faire le bilan des bonnes et mauvaises choses qui nous arrivent, accepter sa colère, sa haine, son sentiment d’injustice pour transformer ces forces en tolérance et aide, lâcher prise et développer le courage d’être soi-même avec ses manques et ses possibilités.

un guide que je conseille pour ceux et celles qui veulent développer leur potentiel de ressources et atteindre « la valeur de soi » qui est ma devise.

psychologies.com organise en ce moment un concours pour gagner cet ouvrage .

Si vous voulez en savoir plus, Fabrice Midal, directeur de la collection L’esprit d’ouverture aux Editions Belfond présente le livre de Brenda Shoshanna, Vivre sans peur en vidéo
Voir les livres de Brenda Shoshanna sur amazon

Amalgame est grand et Tartuffe est son prophète…

Lundi 26 avril 2010

BEUREKA 1-DESSUS. Collage dynamique de GLartis

Voici à mon sens les 5 questions auxquelles il faut répondre, si l’on respecte la loi française base sur la laïcité et c’est tant mieux:
Un raisonnement binaire s’impose:
- La dame verbalisée portait-elle une tenue incompatible avec la conduite automobile? (essayez de conduire avec des palmes, un tuba et un masque de plongée, pour voir!)
- Le monsieur est-il marié civilement en France et combien de fois? (essayez de vous marier deux fois en mairie, il ya des ordinateurs maintenant dans la plus petite mairie française du moins nous l’espérons!)
- Son (ses) épouses et/ou concubines et/ou maîtresses touchent-elles des allocations pour des enfants qu’il aurait reconnus et combien de fois?
- Y-a- t- il des Français infidèles (dans le sens de tromper son épouse et non dans l’ancien sens, celui des Croisades) qui ont reconnu leur progéniture fruit de l’adultère ( quelle jolie expression, ne trouvez vous pas?) et vivent ou ont vécu toujours avec leur femme légitime devant la loi? (ll doit bien y avoir des exemples, assez récents et célèbres d’ailleurs)
- Les maîtresses, concubines qui ont eu un enfant avec un homme déjà marié par ailleurs qui a reconnu leur enfant touchent-elles des allocations de l’Etat Providence?

BEUREKA 2-DESSOUS

Le reste n’est que verbiaget tartufferie car le monsieur de la dame peut être activiste, vizir, constructeur de mosquée, président, carreleur ou député, il n’est pas sain, dans une démocratie de faire l’amalgame et de mêler les aspects religieux ou pseudo-religieux à tout débat.
Nos politiques de gauche comme de droite mélangent tout comme d’habitude entre Hollande, l’outré perpétuel, Julien Dray qui nous rappelle l’heure qu’il est (sic) et les UMP trop satisfaits d’avoir quelque chose à se mettre sous la dent, on nous fait vraiment tourner en bourrique!
La loi rien que la loi (Lex, sed lex et je ne relève pas la contrepéterie ce qui affaiblirait un propos très sérieux) et la loi démocratique, celle qui est basée sur une éthique saine et non sur la morale, sur l’égalité et la laïcité. C’est la raison pour laquelle nous payons des impôts et nous votons. C’est le vrai rempart contre tous les extrémistes. Religieux, activistes et politiques de tous bords, arrêtez de nous faire la leçon et de nous prendre pour des c. 

Guy Lesoeurs

Demain, un article de mon ami Léon Ouaknine, ardent défenseur de la laïcité dans humeur canadienne…

ONFRAY DEFRAIE LA CHRONIQUE…ou le marketing (malin) d’un philosophe

Vendredi 23 avril 2010

J’ai observé et écouté le Professeur Michel Onfray, auteur d’une cinquantaine de bouquins, animateur de sessions philosophiques et pourfendeur aujourd’hui et …opportun (pour lui) de la psychanalyse.

J’ai même acheté son livre, pour savoir et me faire une idée en espérant qu’il fera profiter de ses droits d’auteur quelques associations nécessiteuses, comme il serait de bon ton, en philosophie.

Je ne parlerai en aucune façon, pour l’instant de sa thèse, car j’en ai seulement entendu causer par médias interposés et il me faut la lire. Apprenti analyste depuis longtemps, je suis intrigué, c’est le moins que je puisse dire.

Au stade où j’en suis de mes observations, je trouve que cet intellectruel rassurant est assez malin dans son marketing et sa promotion. ( je peux me permettre d’émettre un avis vu mon passé de « communicant » et « marketeur » et mon présent de coach).

Comment vendre un livre et surtout un concept…Voici la recette à concocter avec le maximum d’impertinence, sans lésiner sur les attaques gratuites.

Temps 1 : choisir un thème porteur avec une date de sortie d’un bouquin sur le sujet car l’on sait que les médias vont se ruer sur le coup.

Temps 2 : écrire (mais où M. Onfray prend-t-il le temps quand on sait combien c’est chronophage!!)

Temps 3 : provoquer des réactions de la part de ceux qui se sentent attaqués dans leur profession en martelant l’idée que ces gens-là (les analystes) profitent du système et se font de la monnaie sur le dos de pauvres gens crédules.

Temps 4 : peaufiner une dialectique imparable avec des arguments :

Quantitatifs 

 - 600 pages d’une étude approfondie, à partir des textes de Freud eux-mêmes

- 40 auteurs du livre noir de la psychanalyse ne peuvent avoir tort! Allons donc!

-  Payer trés cher ce qui ne sert à rien (pas plus d’efficacité que le placebo crédité de 30%)

Qualitatifs (déjà entendus)

- La psychanalyse est une construction fausse, une affabulation d’un homme qui a trouvé des disciples,

- Les psychanalystes sont des profiteurs,

- La psychanalyse n’est pas scientifique etc.

Emotionnels et personnels

-Moi-même j’y ai cru comme à un catéchisme mais la philosophie m’a ouvert les yeux!

-Je sors d’en prendre et je suis heureux de fuir la secte…

- On m’a pris pour un c. suffisamment longtemps (la même chose avec Dieu!)

-Toutes les techniques psy se valent ..à partir du moment où l’on écoute le plaignant

Temps 5 bis

Proposer une alternative car on ne peut pas que détruire

- Sartre l’oublié, voilà un bon truc … la psychanalyse existentialiste: un beau concept.. justemet je vous en parlerai

Les pièges à éviter

- Etre trop du côté des TCC

- S’énerver

Bien joué. La stratégie, qu’elle est bonne et comme on sait que les psy n’aiment pas trop débattre en public et quand ils osent le faire, ils ne sont pas les meilleurs (cf Gérard Miller) on rentre comme dans du beurre.

Sauf que certains et non des moindres (Julia Kristeva), grâce à des médias intelligents (Nouvel Obs de cette semaine) dans des termes mesurés et pertinents arrivent à lui tenir la dragée haute sans se mettre sur la défensive.

Au fond, Onfray aime bien débattre car cela le renforce puisque c’est lui qui attaque…

Et le patient dans tout ça? Rappelons que M. Onfray n’a jamais été et ne sera jamais clinicien, comment peut-il émettre un jugement fondé lui qui, sauf information contraire, n’a appréhendé que le côté littéraire et philosophique de Freud.

Alors la philosophie, une thérapeutique? Sans nul doute. Aimer la sagesse et la pratiquer enlève bien des maux et des mots inutiles car in fine, le silence est sûrement un excellent remède.

En tout cas, M. Onfray n’a pas besoin de coach pour surfer élégamment sur la vague médiatique…

Guy Lesoeurs

A suivre…

LE PUZZLE PHILOSOPHIQUE de Jiri Benovsky: anthropologie d’un quotidien si proche si loin

Lundi 12 avril 2010
       

Vient de paraître

  Le puzzle philosophique ; Jiri Benovski  
Le puzzle philosophique
Jiri Benovsky

Ouvrage illustré par Sabine Allard
Préface de Pascal Engel

À partir de combien de cheveux en moins devient-on chauve ? Sommes-nous des cerveaux dans des cuves ? Le voyage dans
le temps est-il possible ? Le passé et le futur existent-ils au même titre que le présent ? Sommes-nous identique à la personne que nous étions hier ? Une statue et le morceau d’argile dont elle est faite constituent-ils un seul et même objet ou s’agit-il de deux objets distincts ?

Jiri Benovsky aborde quelques grands problèmes philosophiques par le biais de cinq petites histoires, qui renvoient les unes aux autres à la manière de pièces d’un puzzle et nous fournissent l’occasion de discuter du « problème du vague », de poser la question du scepticisme quant à l’existence du monde extérieur, ou encore de se demander quelles conceptions du temps et de l’identité adopter.

Ce livre s’adresse donc aussi bien au lecteur débutant en philosophie, qu’au lecteur plus averti qui aura plaisir à reconnaître, traités dans un style alerte et drôle, des problèmes complexes et fascinants.

« Les théories discutées ici sont difficiles. Mais Jiri Benovsky nous donne le maximum de chances de les évaluer. Rien de moins élitiste et de moins snob que l’activité consistant à offrir à ses lecteurs des raisons, et à s’adresser chez eux à la capacité de raisonner pour en trouver des contraires ou de meilleures. C’est pourquoi ce livre est l’une des meilleures introductions à la philosophie qu’il m’ait été donné de lire. » Pascal Engel

  ISBN 2-916120-16-4
144 p. – 17 €
 
  JIRI BENOVSKY, né en 1978, est chercheur et enseignant en philosophie contemporaine à l’université de Fribourg, en Suisse. Il s’intéresse principalement à la métaphysique et aux questions liées à la nature du temps auxquelles est consacré son livre Persistence through Time, and across Possible Worlds, paru en 2006 chez Ontos Verlag.
www.jiribenovsky.org

SABINE ALLARD, diplômée de l’École supérieure des arts décoratifs, a illustré l’ouvrage.
www.sabineallard.com

 
     
Diffusion : les Editions d’Ithaque – tél. 33+ (0)9 60 03 69 23 – contact@ithaque-editions.fr
Distribution Daudin : 02 54 55 50 50
 

Châtaigne et Patchouli, Gens du Paradou

Mardi 26 janvier 2010

CE LIVRE SE TROUVE MAINTENANT EN LIBRAIRIE

J’ai le plaisir de vous confirmer la sortie de mon nouvel ouvrage aux Editions Glyphe, Paris :

  « Châtaigne et Patchouli, gens du Paradou »  

Les gens du Paradou vivent dans un petit coin de paradis, dans la Vallée des Baux de Provence.

En début d’ouvrage, je décris l’âme de ce petit village, si attachant que j’habite aujourd’hui. Puis, je consacre le corps de l’ouvrage à deux Paradounais, Don Tadée et son épouse Carina. 

Après avoir vécu leur enfance respectivement en Corse et à Paris, ils se rencontrent à Marseille dans les années 50 pour ne plus se quitter. Auparavant, Don Tadée aura fait de la résistance et débarqué en Normandie où il sera blessé. Par la suite, il vivra en personne le naufrage du Champollion à Beyrouth. Carina passera son enfance chez les Soeurs du Sacré-Cœur, puis mariée très jeune, se fera enlever, dans la plus pure tradition romantique, par Don Tadée. Dès lors, nous suivrons ce couple dans leurs pérégrinations, des parfums aux produits de luxe français vendus aux équipages des marines militaires étrangères.

Je vous remercie de l’accueil que vous voudrez  bien réserver à mon ouvrage dont les droits d’auteur seront entièrement versés à l’Association Maria-José Handicap Solidarité France Equateur et à la SPA des Baux de Provence. Merci de transférer ce mail à vos amis de façon à en élargir la diffusion.

Guy Lesoeurs

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Groupement des Ecrivains Médecins,

Membre de la Société des Poètes Français et de la Société de Lecture de Maussane les Alpilles.

Quelques extraits de Châtaigne et patchouli », ci-après

Lire le reste de cet article »